Portrait – mariage indien –

au Sud de l’inde


Combien de murriers

de papillons volants fous de joies

et leurs chenilles

et combien de mains accordées

pour tisser ces pelotes de soies


namasté Anjali


près de la plage

les mehndi henna

qui se balançaient au vent ont rêvé ta peau


ce matin la mer scintillait d’un rite inlassable 

les vagues chahutaient l’écume 

elles saluaient ton âme 

et dansaient sur les mots amour lumière et bonté 


les musiciens sont arrivés 

c’était ton jour Anjali

ton bonheur réchauffait le coeur des parents

Publié par francis.friedlander

Je suis venu à la poésie par le biais de la photographie, je commente sous forme de poèmes des photos que j'ai réalisé lors de promenades dans la nature et ailleurs. Mon blog le plus visuel : https://friedphotopoemes.blogspot.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :