Nuit de glace

Le froid tranchait d’un bleu de gouache  sous le ciel lourd l’encre de nuit s’éclairait de novembre  la carapace de l’hiver à l’arrêt d’une grande solitude me dessinait ses courbes de tendresse glacée mes quelques pas ouatés sur le désert blanc au paradoxe empruntaient une infinie douceur au lac effacé. 

Fantaisies

Il était un jardin de fantaisies un portail en goguette aux souvenirs d’enfances éparpillés des tours en trottinettes des landaux de poupées les sept nains et la schtroumphette dormaient dans l’allée un lapin dans une voiturette partait en tournée Ce matin le jardin d’enfance s’est figé Il y pousse des souvenirs secrets d’un petit monde oubliéLire la suite « Fantaisies »

Un petit creux pour un croissant

L’espace temps s’est courbé de désir,instant de gravité dans la nuit galactique, poussières d’étoiles nébuleuses, à qui la faute si j’aspire au photon.Si je suis si dense, c’est que j’aime faire danser les constellations.Je croque la vie à pleines dents. J’ai toujours eu faim de toutet bien sûr faim de vous.Je vous préfère bien mûrs,ridés,Lire la suite « Un petit creux pour un croissant »

Friedland

J’aime être toujours seulprès des arbres lumières.Je communie aux aïeulslors de ce matin d’hiver. Ici j’ai trouvé, la Friedland,espace de paix, lieu glacé.Les esprits du passé s’entendent,pour que sonne l’heure d’un temps figé. L’air vif s’éveille aux couleurs pâles,sous mes yeux, un vert qui s’étale,comme une gouâche au gré du vent. J’ai du bleu dansLire la suite « Friedland »

Cristal qui songe

Sentir encore ta présencedans ce brouillard givré.Y voir ton âme en transhumanceton esprit que je ne sais oublier. Venir ici marcher en ton absencetracer mon pas dans ton pas.Vivre notre amour en silencece matin encore une fois. Revivre l’hiver de sa naissanceet ne penser qu’à toi.Nous avons eu cette chancel’amour a partagé nos joies. IlLire la suite « Cristal qui songe »

Ta nouvelle demeure

Les petits travaux, c’est rigolo,si tous les deux on s’y met en chœuron n’aura pas de tropde quelques heures. Tu me dis que la poussièreça t’exaspère,que ton petit aspirateur,ça lui fait peur. Mais mon amour adoré,mon tout petit cœur,Je te ferai un nid douillet,que du bonheur. Un nouvel univers,un intérieur coquet,de briques et de brocs,jeLire la suite « Ta nouvelle demeure »